Mes 3 règles pour bien se lancer dans le running

C’est la rentrée ! Le moment où, reboosté par un été reposant, on est prêt à attaquer l’année, à soulever des montagnes !

…Bon ok, peut-être que j’exagère un peu, il n’empêche que c’est une période idéale pour se remettre au sport tranquillement

Et ça y’est, vous êtes décidé ou du moins intéressé, vous voulez faire du running, du footing, de la course…bref, vous voulez courir !

Et vous avez raison !

Le running, un remède pour le corps et l’esprit

Les bienfaits de la course à pied sont nombreux, c’est pourquoi je les ai regroupés en 3 points qui me semblent être les principaux :

Bienfaits sur la santé et le système cardio-vasculaire

En courant, vous allez augmenter la résistance de votre système cardio-vasculaire aux efforts. Les conséquences ? Vous vous protégez ainsi de futures maladies et crises cardio-vasculaires. Par exemple, le running diminuerait de moitié les risques d’infarctus ! Depuis que j’ai commencé à pratiquer le running de façon régulière, mon coeur s’est significativement ralenti, ce qui est un très bon signe : j’ai entraîné mon coeur à un « stress » progressif via la course à pied, et celui-ci est maintenant bien résistant contre d’éventuels autres stress !

De nombreuses études montrent que l’incidence des cancers et des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer) étaient diminuées chez les sujets pratiquant une activité physique régulière.

Bienfaits sur le mental

Dépassement de soi, évacuation du stress, sensation de bien-être intense (dû à une libération d’endorphines dans notre corps, qui sont des morphines naturelles), les avantages sur notre psychisme sont extrêmement nombreux. Personnellement, courir m’a aidé à me redonner confiance en moi à une époque où j’en avais bien besoin.

Bienfaits sur la perte de poids et la tonification du corps

Le running, c’est ce qu’on appelle un sport « de cardio-training ». Késako ?

C’est un sport dont l’objectif est de garder la fréquence cardiaque à très haute intensité pendant l’effort afin de provoquer la perte de masse graisseuse.

Donc non seulement le running est excellent pour perdre du poids mais il tonifie aussi en douceur de nombreux muscles : qu’ils s’agisse des jambes, des fessiers, des abdo, des bras ou même du dos, tout y passe ! Il est d’autant plus efficace quand on le pratique à jeun comme je fais grâce au jeûne intermittent.

C’est donc un très bon allié pour perdre du poids ou maintenir sa forme idéale.

 
=> Santé, bien-être et forme physique, le running nous entretient et peut vite devenir notre meilleur ami !
 

Ok, vous êtes chaud patate, motivé et déjà sautillant d’impatience !

Seulement voilà : vous n’avez jamais couru plus loin que pour attraper votre bus ou alors la course à pied remonte à vos années de collège…Alors, comment bien se lancer dans le running ?

courir

Mes 3 règles pour bien se lancer dans le running

1/ Du temps pour courir tu te réserveras

Cette première règle est essentielle ! Comme courir ne demande aucun engagement financier particulier (contrairement aux salles de sport qui affichent des prix exorbitants), on dévalorise l’activité en se disant qu’après tout, « elle passera bien quelque part dans mon planning surchargé ». Seulement voilà : si vous ne vous fixez pas des plages horaires précises à des jours précis pour courir, vous risquez fort de ne jamais aller courir ! Pourquoi ? Parce que vous savez qu’il n’y a aucune « punition » à ne pas y aller, vous n’avez pas payé et aucun professeur ne vous attend de pied ferme. Alors fuyez ce piège à tout prix et suivez mon conseil : écrivez lisiblement les moments que vous vous réserverez pour courir, qu’il s’agisse d’une ou de 3 séances par semaine, cela n’a aucune importance !

Le principal est que vous soyez votre propre maître en vous fixant ces séances.

Le résultat ? Vous irez courir à vos séances, vous vous sentirez fier de vous car vous aurez respecté vos engagements envers vous-même et votre discipline ne fera qu’augmenter !

 

2/ Ton corps tu écouteras

Comme je le disais plus haut, nul besoin de commencer avec 3 séances par semaine, au contraire ! Commencez petit, mais alors, VRAIMENT petit ! Pourquoi ?

Car cet effort, qui vous semble certes ridicule (ex: courir 5 min) est essentiel pour que vous le réussissiez et qu’alors vous ayez envie d’en faire plus.

Commencer très petit, c’est le secret pour respecter ses engagements, augmenter sa confiance en soi et élever ses objectifs progressivement. C’est aussi un bon moyen pour vous d’apprendre à écouter votre corps, ses sensations (quand il y a danger ou non) et vous évitez toute blessure.

90% des personnes que je connais qui se sont blessées dès leurs premières séances de sport s’étaient fixées des objectifs trop hauts et n’ont pas su écouter leur corps.

Alors on évite ce 2ème piège qui est de vouloir en faire trop, trop vite !

Concrètement, comment faire ?

Si vous savez que courir 10 min (par exemple) vous est facile, fixez-vous cet objectif pendant 1 semaine. Si au bout de la semaine vous avez la sensation que c’était vraiment très simple et que vous ne vous êtes pas beaucoup fatigué, ajoutez 10 min la semaine suivante, et ainsi de suite, jusqu’à trouver votre limite « intéressante ».

Autre méthode : si vous avez l’habitude de courir vos 3 tours de lac, essayez progressivement de les faire en moins de temps.

Dans tous les cas, écoutez votre corps, c’est lui qui vous dit quoi faire.

3/ Tu ne te compareras point aux autres

Pour bien débuter dans le running, il est essentiel d’oublier les autres coureurs autour de soi ! Je le sais car je le vis au quotidien dans mes séances de sport, on a tous tendance à se comparer à la jolie fille qui sautille légèrement, à qui le running semble si facile…et à déprimer.

Alors qu’on se le dise :

  • vous ne connaissez pas les antécédents de ces personnes : peut-être s’entraînent-elles tous les jours depuis 10 ans,
  • vous êtes unique, donc peut-être que celle-ci court mieux que vous, mais vous avez incontestablement d’autres qualités qu’elle n’a pas donc faites juste de votre mieux,
  • la personne suit peut-être un programme spécifique : si vous la voyez courir extrêmement vite, c’est peut-être qu’elle fait du fractionné, qui consiste à faire des sprints puis à courir trèèès lentement, ce qui lui permet de récupérer,
  • on y pense rarement mais peut-être que cette personne vient d’arriver, alors que vous, vous courez depuis déjà 20 bonnes minutes ! Ceci peut expliquer votre belle couleur rouge tomate et elle sa mine toute fraîche

Bref il y a une infinité de raisons pour lesquelles vous serez toujours différent des autres coureurs, et c’est très bien ainsi. Et non, si cette coureuse vous regarde bizarrement en vous croisant ce n’est pas qu’elle pense quelque chose sur vous mais peut-être qu’elle est en train de se dire qu’elle a un caillou dans la chaussure ! Ou que justement elle imagine que vous pensez quelque chose de négatif sur elle…! Vous voyez le serpent qui se mord la queue ?

Bref, retenez ceci :

La seule personne que vous devez vouloir surpasser, c’est vous-même !

 

Ça y’est, vous savez tout ce qu’il faut savoir et qu’on ne vous dit jamais pour bien débuter la course à pied !

Maintenant il ne vous reste plus qu’une chose à faire : dégager des horaires pour vos séances et si vraiment l’envie vous fait trépigner d’impatience, enfilez vos baskets et sortir !

Bien débuter c’est une chose, bien durer c’est encore mieux : vous allez pouvoir découvrir dans mon prochain article comment bien durer en running.

courir2

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire