Mes 3 Astuces pour Manger Végétalien sans Cuisiner

C’est l’Hiver, quand on rentre chez nous il fait déjà nuit, on ne rêve que d’une chose : se détendre avec un bon plat et filer rejoindre la chaleur de son lit avec le chat sous le bras !

D’ailleurs c’est simple, ce soir, on n’a tout simplement pas le temps ou l’envie de cuisiner.

Mais on veut quand même manger, et végétalien s’il vous plait (pourquoi arrêter la viande ? Mon article ici ;))! Et quand on pense « végétalien » on s’imagine déjà coupant, épluchant, cuisant des dizaines de légumes pendant des heuuuures… !

Quoi faire donc ?

Pas de panique ! Il existe des petites astuces toutes simples pour manger végétalien sans cuisiner !

Si si, c’est possible !

En ce qui me concerne, il s’agit plus souvent d’une flemme de cuisiner que d’un réel manque de temps … Pas vous ?

Dans cet article, vous découvrirez donc 3 astuces que je vais vous partager, selon un ordre bien précis: le niveau de flemme croissant !!!

 

A/ Les additions simples

Cette technique requiert d’avoir un minimum prévu notre future flemme ! Et aussi de réfléchir à un assortiment de type :

Légume + céréale/légumineuse + sauce/accompagnement

On parle ici de ne pas faire la cuisine, on a donc :

  • des surgelés de légumes (il en existe de bonne qualité !), bocaux ou encore boîtes de conserves;
  • des céréales de type : pâtes, riz, (aussi complets que possibles) ou encore blé. Concernant les légumineuses, on pourra trouver toutes les déclinaisons de lentilles (les corailles se cuisent en à peine 20min). On peut aussi penser aux féculents comme les pommes de terre mais souvent c’est plus long à cuire au four;
  • une sauce tomate sans produits animaux en bocal dans le rayon des sauces au supermarché ! Personnellement j’alterne entre plusieurs sauces tomates Panzani et les sauces pizza U mais on trouve des équivalents dans d’autres marques. Ces sauces ont l’avantage d’être végétaliennes, de ne contenir que peu de gras (les fameux lipides) et d’être souvent moins chères que les autres sauces ! En accompagnement je pense aux galettes de légumes ou steak de soja. Attention néanmoins à ne pas en manger trop souvent, ceux-ci sont souvent très gras.

steaksoja

 

Exemple de steak de soja, déclinable dans de nombreux goûts !

 

 

 

 

 

panzanisauceprovencale

 

La sauce tomate qu’il est bon d’avoir toujours en réserve !

 

 

 

 

Cette addition est totalement adaptable selon votre appétit !

Vous avez une petite faim ? Des légumes et un accompagnement suffiront ;

Une moyenne faim ? Des légumes + céréales ou légumineuses + sauce feront l’affaire ;

Une faim de loup ? Vous pouvez tenter les légumes + céréales + légumineuses + sauce (+steak mais là on passe à la catégorie faim de lion !)

Le temps de faire réchauffer le tout dans une poêle ou casserole : compter environ 15min. L’avantage c’est que vous n’avez qu’à touiller le tout de temps en temps et c’est prêt !

 

B/ La technique de la « tortilla récup’ tout »

Pour cette deuxième astuce, il y a un élément indispensable : la tortilla (de maïs, ou de blé).

tortilla de mais U

Et après, c’est selon les goûts et selon ce qu’il reste dans votre frigo!

Vous croyiez avoir une faim de lion et en fait ce n’était qu’une faim de loup ? Et du coup il vous reste du steak de soja ? C’est le moment de le récupérer !

Il suffit de l’écraser en le passant 5 min à la poêle, on ajoute un peu de sauce tomate toute prête, on le met dans la tortilla qu’on enroule et le tour est joué !

Voici ce que j’adore faire comme mélange, selon ce qu’il me reste :

  • un steak de soja ou de légumes, écrasé en petits morceaux;
  • de la sauce tomate déjà cuisinée ou tout simplement de la purée de tomate à laquelle j’ajoute les épices qui me font envie sur le moment;
  • un truc frais : salade, tomate crue, poivron cru, concombre, tout ce qui trainerait et vieillirait dans un coin y passe à ce moment !
  • le vieux truc de la veille comme les lentilles déjà cuites qui feront une bonne base consistante;

Temps de préparation estimé : environ 5 à 10 min pour les plus foufou qui auront coupé quelques légumes crus

 

=> L’objectif encore une fois est de faire simple et de prendre plaisir à manger des choses saines, sans avoir à rester 1h derrière les fourneaux

NB : Vous l’aurez remarqué, pour ces 2 premières techniques, il y a quand même ce que j’appelle être des « essentiels » à avoir :

Des sauces à la tomate, purées de tomates ou pour changer des crèmes soja (allégées en gras si possible);

Des légumes d’une façon ou d’une autre : en conserve, en boîte ou encore congelés, faites du mieux que vous pouvez selon vos critères de qualité et votre budget;

Des choses qui « tiennent au corps » : riz, pâtes, pommes de terre congelées et légumineuses comme les lentilles ou les haricots secs;

Pour agrémenter, des steak de légumes et/ou de soja;

Une fois que vous avez ça, vous avez de quoi vous régaler pour de longues soirées d’hivers végétaliennes et saines !

 

C/ La commande du Super flemmard

Alors là, on arrive au stade critique, l’étape où vraiment, mais alors vraiment, vous n’avez pas DU TOUT envie de faire quoi que ce soit !

Il ne vous reste donc plus qu’à commander !

Oui mais quoi commander en restant végétalien ? Me demanderez-vous.

Au moins 3 choix, mes 3 chouchou, s’offrent à vous :

  • commander une pizza végétarienne en précisant sans fromage mais avec un peu plus de légumes (le demander ne coûte rien dans le doute…)

 

  • commander un repas indien, tels que les dhals aux lentilles ou encore curry d’aubergines…Miam!

 

  • commander un couscous aux légumes => ça, c’est vraiment le top ! Il est peu gras (surtout par rapport aux autres plats cuisinés de façon générale), il est chaleureux pour un prix très correct (compter environ 10e pour un couscous sans viande) et surtout copieux ! Parce qu’on le sait, les végétaliens, qu’est-ce que ça mange !!!

Temps de préparation : 3 min, le temps d’appeler le livreur

Alors en effet, cette dernière technique du super flemmard représente un certain budget à la longue !

A savoir !

Pour le choix des produits, il est important de faire de son mieux en fonction de son budget : si cela est possible, préférer des aliments certifiés bio, sans conservateurs.

Je pense à une amie qui n’est pas végétalienne en disant cela : il ne faut pas oublier qu’il est quand même toujours préférable de manger des légumes même congelés ou en boîte que de se jeter sur le premier bout de jambon ou de fromage venu !

Enfin, ces 3 techniques sont des astuces de dépannage et ne doivent pas se faire plus d’1 à 2 fois par semaine ! Rien ne remplace de bons légumes frais et cuisinés maison.

Cet article vous a été utile ?

Quelle astuce avez-vous préféré ?

Dites-moi tout en commentaires !

 

A très vite !

 

4 comments

  1. […] recettes : écrasés en petits morceaux dans les fajitas (plus d’info dans cet article) ou laissés tels quels en forme de « steak ». Ma consommation de ce produit […]

  2. […] sembler compliqué mais il n’en est rien ! Comme le j’explique dans mon article pour manger végétalien sans cuisiner, on se rend vite compte que les produits les moins gras sont souvent les plus simples, et donc les […]

  3. alombreducactus dit :

    Super ton article plein d’astuces ! Pour ma part, j’utilise souvent celle de la tortilla fourre-tout 🙂 J’ai d’autres alternatives pas forcément végétaliennes mais qui pourraient l’être si j’adapte les recettes : cakes, quiches, bagels ! Il n’y a plus qu’à !

  4. Diane dit :

    Super idée le steak de soja éfritté et mis dans des fajitas! merci 😉

Laisser un commentaire