Maigrir ET être en bonne santé avec le régime HCLF (80/10/10) !

Déjà connu dans d’autres pays du monde comme en Australie, le régime HCLF a fait ses preuves pour maigrir et être en bonne santé.

Mais je vous vois venir « Attends elle nous demande de faire un régime là ?! »

Alors bonne nouvelle : avec ce « régime », non seulement on ne compte pas ses calories, mais en plus les gros mangeurs comme moi seront satisfaits de pouvoir manger des quantités astronomiques !! Je reviendrai dessus plus loin. Présentation d’un régime alimentaire encore trop peu connu dans nos contrées:

Qu’est-ce que le « régime » HCLF ?

Créé par le Dr. Douglas N.Graham, le régime HCLF signifie littéralement « High Carb Low Fat ». En quoi consiste-il ?

  • Manger vegan (exclusion de tout produit d’origine animale);
  • Manger principalement des fruits (et donc cru);

Aussi appelé régime 80/10/10, l’objectif est de consommer lors d’un repas :

  • en très grande majorité (80%) de « Carb » (pour « carbohydrates » qui sont les glucides) contenus de préférence dans des aliments crus comme les fruits et les légumes,
  •  10 % de « Fat » (les lipides),
  •  10 % de protéine.

On comprend ainsi l’autre nom du HCLF : le 80 / 10 / 10 pour 80% de glucides, 10% de lipide et 10% de protéine.

Attention, très bonne nouvelle ici ===> nous pouvons maigrir et être en bonne santé en mangeant des quantités incroyables de fruits et légumes dans la journée (on peut monter à plus de 2 000 kcal par jour) ! Le HCLF (80/10/10) n’est donc en aucun cas un « régime » comme on l’entend avec des restrictions caloriques, il représente plutôt un mode de vie, donc un vrai « régime alimentaire ».

Quelle est l’origine du HCLF ?

peaceful-bonoboCe régime alimentaire s’apparenterait à celui de nos plus proches cousins (les Bonobos, primates végétariens) qui consomment toute la journée des feuilles et des fruits crus. Certes nous avons des modes de vie assez différentes aujourd’hui, mais il est quand même toujours intéressant de se référer à la nature pour comprendre d’où l’on vient.

Comment le HCLF (80/10/10) nous permet-il de maigrir et d’être en bonne santé ?

Contrairement à une idée reçue, les glucides que l’on retrouve dans tous les fruits, légumes, pâtes, riz etc ne font pas grossir SAUF problème de la thyroïde avéré et mélange avec le gras (c’est le cas du diabète, j’en parlerai dans un article à part).

En fait c’est même mieux que ça, les glucides c’est un autre nom pour dire « sucre » et devinez quoi…tout notre corps carbure au sucre ! Du sucre, il en a besoin, tout le temps ! Pour réfléchir, pour faire du sport, ou jouer avec votre chat (exemple pris totalement au hasard) ! J’ai d’ailleurs rédigé un article pour clarifier la question selon laquelle le sucre ferait grossir.

Et les protéines du sportif ? A moins de vouloir développer votre masse musculaire pour différentes raisons, il semblerait par ailleurs selon ce régime que personne n’ai besoin de plus de 10% de protéines. Ces protéines se trouvent naturellement dans les fruits et légumes que l’on consomme.

Enfin, faire descendre notre consommation de lipides à 10% nous permet véritablement de maigrir. Mon conseil : préférez les meilleurs lipides possibles dans les aliments les plus « complets » comme tous les oléagineux (noix, amandes…). Comme je le dis toujours, il n’y a pas vraiment de secret : nous sommes ce que nous mangeons.

Si nous mangeons du gras, nous devenons gras, c’est aussi simple que ça.

Freelee the banana girl

Et il faut voir certaines personnalités ayant adopté le régime HCLF comme Freelee the Banana Girl, qui certes est sportive,  mais qui est connue pour manger des 10aines et 10aines de bananes par jours ! Il est drôle de voir qu’on entend toujours dire que la banane ferait grossir…Voici une photo d’elle ci-contre

Mon expérience HCLF

J’ai débuté le type de vie HCLF il y a maintenant 2 ans. Après avoir essayé de respecter le côté « cru » tous les jours à tous les repas, j’ai rencontré deux véritables difficultés :

  • une psychologique : j’ai essayé ça en plein mois de Janvier et je rêvais plutôt d’un bon plat de pâtes bien chaud ou encore de soupe…autant dire qu’il y a mieux comme période pour se lancer. Par ailleurs cela me demandait un véritable effort pour agrémenter mes plats car j’avais l’impression de tourner toujours autour de la même chose ;
  • une budgétaire : En France en plein mois de Janvier, ce n’était pas les « bons fruits frais » qui croulaient…Du coup je mangeais des fruits exotiques qui eux me faisaient vraiment rêver comme les mangues…Et très vite j’ai vu que mon porte-monnaie ne pourrait pas suivre ce rythme effréné de fruits !

Bref je n’étais pas prête, ni psychologiquement ni financièrement à mettre autant de moyens pour cela.

mon HCLF bananaVoilà à quoi ressemblait ma table à manger durant mon régime HCLF, des fruits des fruits et encore des fruits (et un chou)

Néanmoins, je reconnais l’incroyable pouvoir des fruits (et du cru) sur la santé:

J’étais significativement plus active, j’avais tout le temps envie de faire du sport;

Je dormais mieux;

J’ai pris très facilement et rapidement du muscle, et c’est bien ce dernier point qui m’a le plus scotchée.

HCLF fruitsUn exemple de repas : smoothie bananes/dattes, papaye, fruit du dragon, mangue, kaki et litchi !

Ainsi, j’ai trouvé une façon de m’inspirer de ce régime, et c’est ce que je vous propose aussi.

Tout en continuant de manger vegan cuit ou non, je fait aujourd’hui en sorte que chacun de mes repas respecte mon critère « HCLF ».

Au début ça peut sembler compliqué mais il n’en est rien ! Comme je l’explique dans mon article pour manger végétalien sans cuisiner, on se rend vite compte que les produits les moins gras sont souvent les plus simples, et donc les moins chers !

Votre objectif est de maigrir et d’être en bonne santé ? Cela vous demande simplement de regarder les étiquettes des produits industriels le ratio entre les glucides et les lipides. Il faut avoir grosso modo une ratio de 80 de glucides pour 10 de lipides. Plus vous pouvez avoir de glucides et moins de lipides, mieux ça sera (surtout dans les plats tout prêts dans lesquels les sources de lipides sont rarement excellentes). Et oui, ça demande une petite gymnastique au début mais on s’y fait très vite, je vous l’assure !

sauce tomate étiquetteex: la sauce tomate cuisinée de mon article pour manger végétalien sans cuisiner. On voit sur l’étiquette qu’elle a environ 60% de grammes de glucides pour moins de 30% de grammes de de lipides (les matières grasses). Ce n’est pas parfait mais comme on va mélanger ça avec d’autres glucides (les pâtes par exemple), le ratio final se rapprochera bien d’un 80/10/10 

Attention : le 80/10/10 ne se mesure normalement pas en poids mais en calories apportées par les différents éléments. Pourquoi ? Car 1g de lipide apporte davantage de calories qu’1g de glucides. N’ayant pas ces informations sur la plupart des étiquettes, nous nous contenterons de regarder les grammes et de garder cette info en tête afin d’équilibrer avec le reste du repas

Et concrètement cela ne change pas grand chose à mon mode de vie vegan, je continue à manger des pâtes, du riz (ce sont des glucides, pas de problème !). Comme je m’intéresse beaucoup au cru et à tous ses bénéfices pour la santé, j’ai aussi investi (une 30 aine d’euros) dans un spiraleur qui me permet de manger cru en variant les plaisirs (chose que je n’arrivais pas à faire durant mon expérience HCLF). Je vous propose d’ailleurs dans un article une recette de légumes crus avec le spiraleur.

Le HCLF et ses résultats sur moi

J’ai maigri sans faire de véritable effort supplémentaire sur mon alimentation vegan,

Je suis toujours en excellente santé, je fais même depuis davantage de sports,

Je me suis débarrassée des produits transformés gras qui polluaient mon quotidien,

Quand j’hésite entre deux produits qui ont l’air similaires, j’ai ce « guide » en tête qui me permet de faire le meilleur choix pour ma santé et ma silhouette.

Vous l’aurez compris, ce régime alimentaire n’a eu que des effets bénéfiques sur moi ! C’est pourquoi aujourd’hui je le recommande à quiconque veut s’affiner tout en restant en bonne santé ! Si cela représente beaucoup d’efforts de ré-équilibrage alimentaire, je vous recommande un Cheat Meal par semaine qui vous permettra de resté(e) motivé(e) et de ne pas vous sentir frustré(e).

Vous voulez en savoir plus sur le régime HCLF 80/10/10 ? Voici les 2 livres que je vous recommande vivement : à gauche le fameux « Le régime 80/10/10 » du Dr Douglas N.Graham et à droite, en anglais « The Starch SOlution » de John A.McDouggall. Pour les acheter, cliquez directement sur l’image :

 

 

Parce qu’en étant bien dans sa tête et dans son corps, on est bien dans sa vie !

Enregistrer

5 comments

  1. Justine Time dit :

    Hello Veggie Fit ! Hier j’ai testé ma première journée (jusqu’à 16h00) exclusivement crue. J’ai choisi une alimentation à base de fruits : 1 smoothie au réveil (lait d’amande, 1 banane, 1 kiwi avec quelques fraises), 1 repas avec 2 bananes, 2 kiwis, quelques framboises, et pour le « dessert », 1 orange. Pour les pauses de 11h et 16h j’ai mangé 1 pomme.
    J’ai pu constater quelques effets similaires :
    – Pas d’effet « coup de barre » après manger
    – Je me suis sentie légère toute la journée
    – Pas d’envie particulière d’aliments sucrés (même en fin de journée)
    – Bon par contre j’avais la sensation que l’eau circulait dans mon corps en 2 secondes. Du coup vive les pauses pipi !
    Au final je suis très contente de cette journée que je referai au moins 1 fois par semaine 🙂
    Merci pour cet article !

  2. […] faire ? Découvrez l’alimentation HCLF ou encore comment cuisiner ses légumes en limitant les sources de mauvaises […]

  3. […] Car l’objectif ici est d’avoir une alimentation dont le taux de lipides ne dépasse pas 10% des apports journaliers ! Pour en savoir plus je vous invite à lire mon article sur le régime HCLF 80/10/10. […]

  4. Alain Jpg dit :

    Article intéressant, merci. Par contre il me semble que le pourcentage correspond à l’apport calorique et non au poids, ou je me trompe ? C’est important vu qu’un gramme de lipide apporte plus du double de calories q’un gramme de glucide (9 contre 4). Ainsi cette sauce tomate ne contient 27 % de lipides en poids mais plus de 44% des calories viennent des lipides.

    • Géraldine Audrerie dit :

      Bonjour Alain Jpg, merci de ton commentaire !
      Alors après vérification dans le très bon livre du Dr.Graham, j’ai vu (sauf erreur de ma part) qu’en effet il raisonnait en calories, néanmoins pas en fonction de gramme comme moi je le fais tous les jours mais en volume… Difficile donc de visualiser ça pour nous tous les jours dans les étiquettes.
      Ta remarque sur l’apport calorique apporté pour un gramme est d’ailleurs très pertinente !
      Le problème est qu’aujourd’hui il est rare d’avoir les calories apportées par les différents éléments (glucides, matières grasses..) sur les étiquettes. Typiquement la sauce tomate que je cite en exemple n’a pas ce genre de détail. C’est pourquoi je me réfère à la seule information dont je dispose : les grammes. En fait ton commentaire très judicieux me fait dire que quand on prend une sauce de ce type par exemple, il ne faut pas qu’on se dise qu’on est déjà presque à 80/10/10, on en est encore un peu loin ! Et qu’il vaut donc mieux éviter le moindre autre écart de gras durant le repas.
      Ou alors tout simplement, comme je le fais souvent : acheter de la purée de tomates pure, et ajouter les épices à son goût ^^
      Merci encore Alain, grâce à toi j’en ai appris plus ! 🙂

Laisser un commentaire