Ce corps est ton meilleur ami

* SEX *

 

 

… Ok, maintenant que j’ai toute votre attention, nous pouvons entrer dans le vif du sujet, quelque chose de tout à fait étonnant, que je souhaitais vous partager :

Ce corps est ton meilleur ami

Je vous vois déjà vous dire « Ah là revoilà avec son délire hippie celle-là… » et pourtant, si cette notion était plus présente dans nos esprits, je pense que nous nous porterions tous beaucoup mieux. Et c’est pourquoi aujourd’hui je voudrais vous partager une découverte que j’ai faite, suite à des lectures et des expériences personnelles, afin de vous permettre à vous aussi, de vous réconcilier avec votre corps, votre meilleur ami.

 

Retour sur ce corps, ce grand incompris

Depuis tout petit, on nous taraude avec l’idée que nos organismes nous embêtent bien : écoulement du nez, fièvre, vomissements, maux de ventre, de gorge…j’en passe et des meilleurs.

Et puis arrivé à l’adolescence en général, on se retrouve avec ce corps, qui laisse apparaître des choses dont nous nous passerions volontiers : des hanches étranges, des fesses molles, des poils, des cheveux trop gras, trop secs… Bref, il y a toujours quelque chose qui ne va pas.

Avec le temps, j’avais tout simplement « appris » à ne pas aimer mon corps : je détestais ces yeux que je trouvais trop sombres, ces crises de toux monstrueuses que j’avais chaque hiver, mes problèmes de circulation de sang, ce gras des hanches qui ne voulait pas partir malgré tous mes efforts… Bref, j’avais un œil extrêmement critique sur moi-même.

Nous avons dans notre société un regard critique sur tout, notre famille, nos voisins, leur façon de s’habiller, de s’exprimer, de manger, de prier…

Donc après tout, pourquoi ne pourrions-nous pas être en colère contre ce corps qui nous fait des rhumes à répétition ou qui ne correspond pas à nos critères de beauté ?

Tout simplement parce que notre corps se bat pour nous. Tous les jours. A chaque heure, chaque minute, chaque seconde, des milliers de mécanismes ont lieu pour nous aider à vivre.

Imaginez, depuis même avant votre naissance, votre cœur bat, pour vous.

Des milliards de cellules naissent et se jettent corps et âmes pour faire de nous les meilleurs êtres possibles : bien respirer, bien manger, bien dormir, bien réfléchir, être en bonne santé, être heureux…

pieds

Et les maladies alors ?

Je vais vous demander de mettre tous vos a priori au placard un instant et d’imaginer cela : la maladie EST une excellente nouvelle de rétablissement.

Hein, alors malade comme un chien au fond du lit et ça serait une bonne nouvelle maintenant ?

La maladie est le signe évident que votre organisme est en train de mettre toutes les forces dont il dispose pour vous aider à guérir.

Votre nez coule ? Vous éternuez ? Vous avez des boutons, les cheveux gras, des mycoses, des verrues (je m’arrête là) …? Bravo, c’est que votre corps ne vous a pas abandonné et qu’il lutte pour faire sortir ou éliminer au maximum toutes les toxines qu’il peut, et ce de différentes façons.

Sauf qu’aujourd’hui la mentalité la plus courante est la suivante : nez qui coule ? Ok je prends le médicament X pour empêcher ce désagrément.

Et le problème, c’est qu’on a tendance à réagir ainsi pour tous nos problèmes physiques. Sauf qu’en faisant cela, nous empêchons notre corps de s’exprimer et d’éliminer tout ce qui est mauvais dans notre organisme.

Et alors, que fait notre corps pour s’exprimer ?

Soit il passe par une autre voie (j’imagine bien mon organisme me dire « ok elle m’a eu avec le nez, je vais lui balancer le mal de gorge du siècle muhahah ») car le pauvre, nous le privons de parole, il cherche donc une autre façon pour s’exprimer !

Soit il se tait car nous avons bien bouché tous les émonctoires possibles (lieux d’élimination) et ne pouvant faire mieux il stocke… stocke… stocke… Pour plus tard… donnant naissance à des maladies hautement plus graves : cancers, maladies d’Alzeihmer, maladies de Parkinson…

La conclusion ?

Écoutons ce que notre corps a à dire, et aidons-le, tout de suite ! Selon les symptômes, plusieurs techniques naturelles et très efficaces existent : huiles essentielles d’eucalyptus (répondant au doux nom d’eucalyptus globulus) pour les maux de gorge, ail pour les mycoses…et la cause du problème est très souvent la même : notre alimentation. Il est donc essentiel dans ces moments de maladie de porter une attention plus importante à une alimentation saine et mieux, pour permettre à son corps de faire le « grand nettoyage », s’octroyer 1 ou 2 petites journées de jeûne. A ce sujet je témoigne sur mon jeûne de 3 jours. La cause de notre maladie peut être également d’origine psychologique (un stress constant dans notre quotidien par exemple) ou environnementale (comme fumer, boire de l’alcool, dormir peu)… Il est donc essentiel de bien prêter attention à tout ce que nous faisons dans notre quotidien.

Et plus encore que de l’écouter, apprenons à aimer ce corps qui donne à chaque instant tout son possible pour que nous puissions simplement vivre et être heureux

De toutes les relations que vous aurez dans votre vie (professionnelles, amicales, amoureuses), vous pouvez être sûrs qu’au moins une vous suivra jusqu’au bout : votre relation avec votre corps.

yoga

Aujourd’hui est le meilleur moment pour commencer à construire la meilleure relation d’écoute et d’amour avec votre meilleur ami : votre corps

 

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il pourrait aider quelqu’un autour de vous, je vous invite à le partager massivement afin que de nouvelles personnes prennent conscience de la chance qu’elles ont d’avoir un corps, si parfait et si adapté à elles

One comment

  1. […] attends, une fois elle dit qu’il faut s’aimer tel qu’on est et après qu’il faudrait vouloir perdre du ventre […]

Laisser un commentaire