Archive for Lifestyle

Maigrir avec le Jeûne Intermittent

Aujourd’hui, je reviens avec un de mes sujets préférés : le Jeûne. Et pas n’importe lequel, le jeûne intermittent ! Vous vous souvenez sûrement de mes défis « jeûne de 3 jours » et « jeûne de 5 jours » et maintenant, j’aimerais revenir avec un jeûne que je pratique depuis déjà presque 3 ans sans m’en être vraiment rendue compte : le jeûne intermittent.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent ou intermittent fasting consiste à alterner des périodes d’alimentation avec des périodes d’absence totale de consommation d’aliments ou de boissons autres que de l’eau. Pour booster l’élimination des toxines, je recommande une boisson détox pendant la période du jeûne.

On peut parler de jeûne intermittent à partir de 16h d’absence totale d’absorption d’aliments. Il existe également le jeûne intermittent de 24h et de 36h.

Pour en savoir plus, je vous recommande ce livre :

Cette pratique thérapeutique ou préventive est encore malheureusement assez méconnue dans nos sociétés industrialisées alors qu’elle est pratiquée depuis des millénaires !

Le saviez-vous ? Dans la civilisation grecque, le jeûne était pratiqué pour préparer le corps aux entraînements physiques des jeux olympiques et pour développer l’intelligence et la clarté mentale.

En quoi ça consiste ?

Pour le mettre en place, rien de plus simple : prenez votre dernier repas le soir vers 19h et ne reprenez l’alimentation que le lendemain, à 12h. En fait, vous avez tout simplement sauté le petit déjeuner du matin pour passer directement au dé-jeûner du midi (et oui, le mot « déjeuner » vient de là !  Car on stoppe le jeûne en mangeant le midi).

Résultat de recherche d'images pour "intermittent fasting"

Note : D’autres personnes préfèrent prendre leur dernier repas vers 16h et ne plus manger jusqu’au lendemain matin, c’est tout à fait valable également, le principal étant d’avoir ces 16h minimum sans apport de nourriture. Dans cet article je me concentrerai sur ma méthode préférée: sauter le petit-déjeuner.

QuouaAa, tu enlèves donc le « repas le plus important de la journée?! »

Et oui, on nous ment également avec cette information erronée (tiens, encore une !). A moins d’avoir un rythme de vie très sportif (et je pèse mes mots), on alourdit notre organisme plus que l’on ne l’aide en déjeunant chaque matin, parfois juste par habitude et non par sensation de réelle faim.

Par ailleurs, une fois réveillé, il faut normalement attendre 1 à 2h avant que l’organisme soit capable d’absorber au mieux les nutriments du petit-déjeuner ! Sauf qu’aujourd’hui, la majorité des personnes engloutit littéralement son bol dès le réveil et file travailler.

 

Et en pratique, comment fait-on ?

Le jeûne intermittent peut se pratiquer tous les jours, même lors des matins de sport (voir après). Ses effets n’en seront que décuplés, et vous sentirez une réelle différence au bout de quelques semaines. De plus, vous aurez économisé de l’argent en n’achetant pas de petit-déjeuner (il n’y a pas de petites économies!).

Pensez à boire de l’eau dès le réveil (vous pouvez commencer par 50cl) et continuez toutes les heures jusqu’au midi. L’hydratation est extrêmement importante pour faciliter la détoxination de l’organisme, le sentiment de satiété et pour éviter les gargouillis. Vous pouvez d’ailleurs faciliter l’élimination des toxines en vous concoctant un mélange eau chaude/citron.

Si jeûner tous les matins vous semble compliqué, commencez par un jour de la semaine où vous prévoyez de ne pas manger. C’est toujours mieux que de ne rien faire.

En jeûnant, vous ressentirez de la « faim » le matin à votre heure habituelle de petit-déjeuner, c’est normal ! Votre organisme avait pris l’habitude de mettre en place la digestion à cette heure-ci, et d’un coup, il ne trouve plus rien, donc il gargouille ! Cette sensation passe très vite avec l’entraînement.

Jeûner, pour maigrir…?!

Alors que le jeûne long n’est pas forcément favorable à la perte de poids, le jeûne intermittent lui est un allié redoutable pour maigrir ! En sautant le petit-déjeuner, le corps n’a pas à digérer, et c’est autant d’énergie qu’on laisse à notre organisme pour se réparer, trier, organiser et brûler les graisses.

Par ailleurs, la liste des pathologies qui peuvent être guéries par le jeûne intermittent est longue, vraiment longue. Pour n’en citer que quelques unes : perte de poids et de masse adipeuse, diminution du vieillissement du cerveau, diminution de l’inflammation des tissus, amélioration du sommeil, réduction de la prolifération cellulaire (et donc réduction des risques de cancers).

 

Mon expérience

J’ai commencé le jeûne intermittent suite aux sensations de ballonnement et à ma baisse d’énergie que j’avais tous les matins après mon petit-déjeuner, pourtant équilibré (du thé, du muesli, des fruits).

A quelle fréquence ?

Je jeûne au moins 3 à 4 matins par semaine, sans vraiment planifier à l’avance, mais en écoutant mon corps. Et voici ce que j’ai pu observer :

  • l’effet de ballonnement a disparu
  • mon « coup de mou » vers 11h30 a disparu
  • j’ai perdu de la masse graisseuse
  • j’ai un ventre plus plat
  • j’ai une meilleure vitalité et tonicité, toute la matinée jusqu’au repas de midi
  • j’ai une meilleure concentration

Et tandis que le petit-déjeuner était devenue une habitude, presque une contrainte avant de filer au travail, il est devenu aujourd’hui une véritable source de plaisir ! C’est un rituel que j’aime m’offrir le week-end notamment, comme le fameux « bol de chocolat chaud »  de mon enfance devant ma série préférée le dimanche matin…

 

« Et le sport dans tout ça …? »

Je réalise tous mes entraînements sportifs, qu’il s’agisse de renforcement musculaire comme le TBC ou de running à jeun (je fais du sport le matin ou le midi avant le repas). Et quelle différence ! Je me sens légère, tonique, pleine d’énergie. Et surtout, la perte de graisse n’en est que plus efficace !

En faisant du sport à jeun, on accélère la fonte adipeuse et la prise de muscle.

Note : Je recommande néanmoins de manger une banane ou des fruits séchés quelques heures avant une compétition sportive, lors de laquelle on pousse souvent très loin nos limites.

Retrouvez tous mes conseils sur « le sport à jeun » dans cette vidéo !

 

Le « plus » de la méthode du jeûne intermittent

Outre ses intérêts pour perdre du poids et pour la santé en général comme on l’a vu précédemment, j’adore cette méthode car elle n’est pas restrictive : ce n’est pas un « régime » et on n’est pas à compter ses calories ou à s’empêcher de manger quoi que ce soit de particulier. Et comme moi, grâce à cette méthode vous pourrez ensuite prendre un petit-déjeuner très gourmand (le « cheat meal ») sans aucun état d’âme pour votre silhouette !

Un exemple de petit-déjeuner « cheat meal » que je me fais après une semaine de jeûne intermittent : avoine, jus de fruit et chocolat chaud au lait d’avoine

 

Avec le jeûne intermittent, on offre un temps de repos bienfaiteur à notre organisme qui en sera très reconnaissant et qui nous le rendra au centuple.

 

J’ai écrit cet article car je suis intimement convaincue des bienfaits du jeûne intermittent. Cette méthode me prouve au quotidien comme il est possible de se sentir mieux dans son corps, dans sa tête et de redoubler d’énergie, le tout en perdant du poids.

Vous avez des questions à ce sujet ? Alors laissez-les moi en commentaires et je vous répondrai !  Retrouvez-moi également sur Facebook (Veggie-Fit) et sur Instagram (veggie_fit_girl).

A bientôt

 

 

« Older Entries Recent Entries »